Accueil Belgique Politique

Gratuité totale de la Stib: le CDH bruxellois a «évolué en interne»

Les humanistes plaidaient pour cette mesure depuis 1999. Ils veulent désormais une étude, et projettent la mesure « par phases »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Cela commence par une déclaration tranchée, un matin calme de 1er mai, sur la Première. Brieuc de Meeûs, venu parler des 150 ans du tram, exprime tout le mal qu’il pense de la gratuité totale des transports bruxellois. « Cela n’a aucun sens. Ce serait insupportable pour le budget de la Région. Cela coûterait 250 millions d’euros. »

Campagne oblige, on tweete, en rappelant que deux partis militent fermement en faveur de cette mesure, le PTB et le CDH. Rejoints, ces dernières semaines, par le PS. Réaction sèche de la porte-parole humaniste : « cela ne figure pas dans notre programme ». Etonnement journalistique. En janvier dernier, dans le cadre d’un dossier consacré à cette thématique, on nous avait officiellement désigné Benoît Cerexhe comme porteur de la parole orange. Et l’on nous avait confirmé que oui, bien sûr, la gratuité était une demande, portée depuis 1999 (sous-entendu : on était les premiers).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs