Accueil Culture Musiques

Gergely Madaras au «Soir»: «Nous devons être plus ouverts et plus actuels»

Gergely Madaras prend la succession de Christian Arming à la tête de l’OPRL dès septembre 2019. La promesse d’un travail riche et varié, toujours tourné vers le public.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Depuis sa nomination en février l’an dernier, Gergely Madaras s’est acclimaté à l’ambiance liégeoise. « Lorsque j’étais à Dijon, nous avions les vins de Bourgogne, ici, il y a la bière ! Et ça me convient assez », plaisantait-il ainsi en présentant la saison qu’il a imaginée pour l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, dont il prendra officiellement la tête dès septembre. À 35 ans, il deviendra ainsi le plus jeune directeur musical qu’ait connu l’institution. « Jeune » peut-être, mais pas pour autant inexpérimenté.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs