Les chefs des cinq cultes reconnus en Belgique réclament le maintien du cours de religion à l’école

©Mathieu Golinvaux/Le Soir
©Mathieu Golinvaux/Le Soir

Échaudés par le dernier accord gouvernement pour la Fédération Wallonie-Bruxelles et inquiets devant certaines prises de positions récentes, les chefs des cinq cultes reconnus en Belgique montent au créneau : ils réclament le maintien du cours de religion et en appellent au respect de la Constitution.

Ils sont huit – le cardinal De Kesel et Monseigneur Harpigny pour le culte catholique, le pasteur Fuite et le docteur Lorein pour le culte protestant et évangélique, le métropolite Athénagoras pour le culte orthodoxe, Philippe Markiewicz et le grand rabbin Guigui pour le culte israélite ainsi que Salah Echallaoui pour l’exécutif des musulmans de Belgique – huit chefs de culte donc, représentant toutes les religions reconnues dans le pays. Dans une missive collective adressée au monde politique, donc aux prochains formateurs des gouvernements, ils « demandent le maintien d’un cours de religion intégré dans l’horaire obligatoire des élèves de l’enseignement officiel ». Un peu comme si les jours de cette particularité belge étaient comptés…

► Nos informations sont à lire sur Le Soir+.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous