Venezuela: violents heurts à Caracas après l’échec du soulèvement militaire

De violents heurts opposaient mercredi des partisans de l’opposant Juan Guaido et les forces de l’ordre à Caracas en marge des rassemblements du 1er mai, au lendemain de la tentative de soulèvement ratée d’un groupe de militaires contre le président Nicolas Maduro.

Les affrontements se poursuivaient depuis plusieurs heures à proximité de la base militaire aérienne de La Carlota, d’où Juan Guaido avait assuré mardi avoir le soutien d’un groupe de soldats.

Jets de pavés et cocktails Molotov, barricades incendiées : des dizaines de manifestants au visage couvert faisaient face aux forces de l’ordre, qui répondaient par des tirs de gaz lacrymogène.

Signe de l’inquiétude de la communauté internationale, l’ONU a mis en garde les autorités vénézuéliennes contre un usage « excessif de la force » envers les manifestants.

Pour ce 1er mai, ils étaient plusieurs milliers d’opposants à agiter des drapeaux et crier leur rejet du président Maduro en une quinzaine de points de rassemblement à travers la capitale. Si les habitants de Caracas sont sortis en masse en soutien à Juan Guaido, ce dernier ne semble pas avoir réussi son pari de faire de cette journée la « plus grande manifestation de l’histoire du Venezuela ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous