Crise au Venezuela: Guaido appelle à la grève, Maduro jure de châtier les «traîtres»

© AFP
© AFP

L’opposant Juan Guaido a appelé mercredi à une grève générale et à une poursuite des manifestations au Venezuela dans l’espoir de chasser du pouvoir le président Nicolas Maduro, lequel a promis de châtier les « traîtres » responsables du soulèvement militaire raté de mardi.

Venezuela : violents heurts à Caracas après l’échec du soulèvement militaire

Une manifestante de 27 ans, Jurubith Rausseo, a été tuée d’une balle dans la tête pendant une manifestation contre M. Maduro mercredi à Caracas, a affirmé l’Observatoire vénézuélien des conflits sociaux, proche de l’opposition.

« Je m’engage à faire en sorte que ceux qui ont voulu tirer contre un peuple qui a décidé d’être libre se repentent de la mort (de Mme Rausseo). Tout cela doit s’arrêter », a réagi M. Guaido sur Twitter.

46 blessés lors des affrontements

Les services sanitaires du quartier de Chacao à Caracas, contrôlé par l’opposition, ont par ailleurs fait état de 46 blessés, dont deux par arme à feu, dans de nouvelles échauffourées entre forces de l’ordre et manifestants, en marge d’un défilé des partisans de Juan Guaido dans la capitale. La veille, des affrontements avaient déjà fait au moins un mort et des dizaines de blessés, selon le gouvernement et l’opposition.

Jets de pavés et cocktails Molotov, barricades incendiées : près de la base militaire aérienne de La Carlota, d’où Juan Guaido avait assuré mardi avoir le soutien d’un groupe de soldats, des dizaines de protestataires au visage couvert ont fait face mercredi aux forces de l’ordre, qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène.

Venezuela : les ambassadeurs sans ambassade d’un président sans palais

Après plusieurs heures d’affrontements, une trentaine de protestataires ont mis le feu à une camionette et l’ont lancée contre les grilles de la base, selon des journalistes de l’AFP sur place. Un manifestant a tiré en direction des militaires, et ces derniers ont riposté de plusieurs rafales.

« Nous vivons un enfer »

« Nous vivons un enfer. Je fais confiance au peuple de la rue pour faire exploser la marmite », déclarait à l’AFP Evelinda Villalobos, une manifestante de 58 ans.

Si les habitants de Caracas sont sortis en masse en soutien à M. Guaido, ce dernier ne semble pas avoir réussi son pari de faire de cette journée du 1er-Mai la « plus grande manifestation de l’histoire du Venezuela ».

« Demain, nous allons accompagner la proposition de grève tournante (faite par les travailleurs) pour arriver à la grève générale », a déclaré devant des milliers de partisans l’opposant de 35 ans, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays dont les Etats-Unis.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Chan Bao - nom d’emprunt -, infirmière à Wuhan, a dû être hospitalisée d’urgence
: «
Pour la première fois, j’ai pensé que je pourrais mourir
».

    A Wuhan, le coronavirus décime le personnel soignant: «Mon étage est rempli de mes collègues»

  2. Aucune destination européenne n’a été placée sous un avis négatif du SPF Affaires étrangères. Autrement dit, pas question en l’état d’obtenir l’annulation et le remboursement du voyage qui avait été préalablement réservé.

    Italie, Espagne, Chine...: puis-je annuler mon voyage à cause du coronavirus?

  3. L’église Saint-Henri, à Woluwe-Saint-Lambert, doit faire l’objet d’une rénovation lourde, dont coût six millions.

    La Région bruxelloise met les églises à la diète

La chronique
  • Le destin tourmenté d’un ministre de la Culture en Flandre

    Depuis des années, la chanson « Mia » de Gorki, groupe de rock flamand néerlandophone, formé à Gand en 1989, se trouve au sommet des tops 1000 en Flandre. La chanson décrit, selon certains, l’ambiance véritable de la Flandre profonde avec les mots : « De middenstand regeert het land, beter dan ooit tevoren, Mia heeft het licht gezien, ze zegt, niemand gaat verloren » (« La classe moyenne gouverne le pays, mieux que jamais, Mia a vu le jour, elle dit que personne ne perdra »). Le chanteur du groupe, Luc De Vos, est retrouvé mort en octobre 2014 dans son appartement de travail, à Gand où il résidait. Dès 2007, les prix de récompenses musicales en Flandre ont été rebaptisés MIA, Music Industry Awards, un clin d’œil au tube de Gorki. Et c’est pendant la cérémonie de ces MIA que Jan Jambon, le ministre-président de la Flandre, mais également ministre de la Culture,...

    Lire la suite

  • Brexit, Saison 2 ou le retour du spectre du «no deal»

    L’aurait-on oublié qu’il ne serait pas inutile de se rappeler que la saga du Brexit est loin d’être une affaire close. Si le Royaume-Uni n’est bel et bien plus membre de l’Union européenne depuis le 31 janvier à minuit, ce n’est pas la fin de l’histoire. Dès lundi prochain s’engagera une négociation autrement plus difficile que le règlement du divorce : la tentative de s’accorder sur les modalités de la future relation entre Londres et l’UE avec, au cœur, un accord commercial. Et le moins que l’on puisse écrire au moment où les deux...

    Lire la suite