Accueil Belgique Politique

Charles Michel sur le climat: «Nous voulons stimuler et non interdire comme d’autres partis»

Ce jeudi, la jeunesse défile à nouveau dans les rues de Bruxelles afin de réclamer des mesures concrètes en matière de climat aux politiques.

Temps de lecture: 2 min

Alors que la jeunesse se mobilise à nouveau ce jeudi pour le climat à Bruxelles, le Premier ministre Charles Michel affirme avoir bien compris les enjeux climatiques qui sont « très importants ». Au micro de la Première, le président du MR défend sa position sur la question tout en critiquant l’approche des partis de gauche.

« Tout d’abord, nous pensons que personne ne doit considérer qu’il a le monopole sur ce constat. On doit tous être mobilisé », affirme ce jeudi Charles Michel. « Nous croyons qu’il est possible d’utiliser ce défi climatique pour progresser et que les gouvernements doivent assumer leur rôle. Dans l’approche des partis de gauche en général, il y a systématiquement une démarche de taxes pour contraindre les personnes à adopter un comportement. Nous pensons qu’il faut stimuler et encourager ».

Charles Michel dénonce un « axe de gauche » qui « prépare un appauvrissement des classes moyennes »

Le Premier Ministre sortant envisage ainsi un grand plan pour la rénovation énergétique des bâtiments afin de « créer de l’emploi et stimuler l’innovation dans les questions d’énergies renouvelables ». Il se dit également très enthousiaste de voir « des jeunes entrepreneurs qui voient que cette transition climatique est un enjeu pour réussir de nouveaux projets économiques avec du développement, de la prospérité et des emplois ».

« L’interdiction n’est pas une option pour nous »

« La suppression des voitures de société est une fausse bonne idée car elle aura pour impact un appauvrissement immédiat, mais ce que nous devons faire, c’est mettre en place une réforme très ambitieuse pour verdir le parc automobile », indique également le président libéral.

« Quand je vois que certains partis veulent interdire les transports en avion de moins de 1.000 kilomètres, et bien, nous pensons au contraire, qu’il faut stimuler des alternatives pour ce type de transport, le train à grande vitesse notamment », explique-t-il tout en soulignant que « l’interdiction n’est pas une option pour nous ».

« Quand certains vont jusqu’à même culpabiliser le fait de manger de la viande, nous pensons que ce n’est pas à l’Etat de décider ce genre de chose », indique le Premier ministre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 2 mai 2019, 16:48

    Il faut stimuler qu'il dit ! Pas de taxes qu'il dit ! C'est bien ce qui a été fait par presque tous les partis à la queue-leu-leu (CDH-ECOLO-MR) pour les panneaux photovoltaïques ces dernières années. Stimuler quelques privilégiés aux frais de tous les autres, voilà le crédo. Rien n'empêche de faire la même chose pour les futures voitures "vertes". Avec un peu d'imagination au profit de quelques uns et aucun scrupule pour les finances du plus grand nombre tout est possible, sans taxes. Yaka jouer avec les factures énergétiques, à la baisse pour quelqu'uns, à la hausse pour tous les autres.

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 2 mai 2019, 17:02

    C'est un peu trop court ce que vous dites là. Il ne faut pas oublier qu'il existe le tarif social pour ceux qui ont des petits revenus. Ensuite, il y a plusieurs manières d'encourager les comportements énergétiques vertueux. Le MR en effet va privilégier son grand dada, la déduction fiscale, mais cela, vous avez raison, ne concernera que ceux qui peuvent avancer l'investissement et attendre pour récupérer la mise ensuite. D'autres vont proposer justement plutôt un accompagnement social avec notamment les prêt à taux zéro. Non seulement vous ne devez pas avancer la somme, mais vous ne devez pas non plus "acheter" le crédit (payer les intérêts). C'est de ce second côté qu'il faut chercher la solution.

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 2 mai 2019, 16:42

    Quoiqu'il en soit, Ecolo n'a pas de leçon de "libéralisme philosophique" à recevoir d'un parti qui a cyniquement "déplacer" la criminalisation de l'avortement dans le code pénal. La campagne du MR est outrancière!

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 2 mai 2019, 16:38

    Daniel Lange, la campagne des fake news serait-elle ouverte? On peut dire des c....ries? Le MR promet une nouvelle réforme fiscale alors qu'il n'a pas fini de financer la précédente? A non désolé, ça ce n'est pas faux c'est vrai! Ecolo ne propose pas de surtaxer la viande et encore moins de l'interdire. Contrairement à ce que dit le MR (qui ne dispose semble-t-il plus que du mensonge comme argument), Ecolo ne veut ni taxer ni interdire, Ecolo veut convaincre. Il va de soi que si vous voulez améliorer votre empreinte carbone vous pouvez même simplement diminuer votre consommation de viande et revenir à une consommation plus saine, tant pour vous même (votre santé) que pour la planète. Mais la taxe ou l'interdiction de viande est un mensonge made in la Toison d'Or et rien d'autres. Il suffit d'aller dans un magasin bio pour voir que ceux-ci proposent de la charcuterie. Ecolo ne veut pas interdire mais inciter. Il s'agit d'encourager les comportements vertueux et décourager (et non interdire) les comportements polluants. So what?

  • Posté par Dekandelaer Roger, jeudi 2 mai 2019, 13:33

    il faut stimuler les entreprises pour qu'elles créent des emplois en leur faisant des cadeaux fiscaux et autres.On voit le résultat.!!!!27.000 peut-ëtre suivant une dernière étude universitaire..

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une