Accueil Économie Finances

La suédoise, machine à créer de l’emploi? La guerre des chiffres

230.000, 60.000, 30.000… s’accorder sur le nombre d’emplois créés par la suédoise n’est pas simple. L’étude de l’Ires (Institut de recherches économiques et sociales) de l’UCLouvain a mis le feu aux poudres en revoyant les chiffres présentés par le MR à la baisse.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

En réalité, les chiffres ne disent la même chose non plus. Ce que, d’ailleurs, expliquent les économistes de l’Ires. Les experts tentent avec cette étude de chiffrer le nombre d’emplois directement créés grâce à la politique menée par la suédoise.

Tous les détails des chiffres dans notre analyse

230.000

Ce sont bien 230.000 emplois qui ont été créés entre 2015 et 2018. En effet, au cours de cette période la Belgique a enregistré une création nette de près de 230.000 emplois (229.800), dont 157.700 emplois salariés dans le secteur privé. Mais ils ne sont pas tous directement imputables à la politique de modération salariale de la suédoise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Jules Vandeweyer, vendredi 3 mai 2019, 8:46

    230.000 emplois… Il y aurait donc 230.000 chômeurs en moins. Quelqu'un peut confirmer?

  • Posté par Jules Vandeweyer, vendredi 3 mai 2019, 8:44

    Et, … ils ont été créés où? Car, moi, depuis mon hamac, je n'en ai pas vu arriver beaucoup!

  • Posté par Petitjean Charles, jeudi 2 mai 2019, 17:06

    J'arrête de commenter les propos, les mensonges, les manipulations, les fourberies, les tricheries de tous ces politiciens qui nous considèrent comme des imbéciles et qui n'ont qu'un objectif en tête : leur carrière. Je veux respirer un peu d'air frais dans ma campagne, écouter les oiseaux qui me chantent le matin les merveilles de la nature, voir le soleil se lever de ma table à déjeuner dans ses ors rougeoyants, ses roses dégradés et ses bleus évanescents. Salut les garces ! Salut les gars !

  • Posté par Leroy Maî, jeudi 2 mai 2019, 18:06

    C'est un peu ... Le sous-préfet au champs d'A. Daudet ... Mais je partage bien votre ressenti et votre amour pour la nature et ses bienfaits ;oD

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 2 mai 2019, 16:46

    Les chiffres les plus sérieux sont en fin de compte ceux de la KULeuven et ceux de l'UCL (soit entre 30.000 et 75.000). Le gouvernement et la FEB ont chacun intérêt à flatter le gouvernement suédois, les uns parce qu'ils sont sortant et en campagne, les seconds parce qu'ils ont annoncé faire campagne pour les premiers et qu'il espèrent bien une nouvelle louche de cadeaux fiscaux. La politique de la suédoise a conduit à dilapider largement les caisses publiques pour un résultat famélique. On en arrive à une estimation entre 270.000 et 432.000 euros par an par emplois créés. A ce compte là, la Belgique devra rejoindre le tiers monde pour créer 100.000 nouveaux emplois. Et ben, Gladesh! Comme disait Coluche!

Plus de commentaires

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs