Européennes 2019: Orban et Salvini sur la voie d’une «coopération» anti-immigration après les européennes

Européennes 2019: Orban et Salvini sur la voie d’une «coopération» anti-immigration après les européennes

Le Premier ministre national-conservateur hongrois Viktor Orban et le patron de l’extrême droite italienne, le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, ont annoncé jeudi à Budapest vouloir engager une «coopération» après les européennes autour d’une ligne anti-immigration.

>A Milan, Viktor Orban désigne Matteo Salvini comme son «héros»

«Nous recherchons clairement une coopération avec M. Salvini, sous une forme qui devra être définie», a déclaré le dirigeant hongrois au cours d’une conférence de presse commune. «Je suis convaincu que l’Europe a besoin d’une alliance de partis anti-immigration».

Issus de deux familles politiques différentes et de deux groupes parlementaires distincts au Parlement européen, MM. Orban et Salvini ont souligné avoir une ligne commune dans ce dossier.

Ils se sont rendus ensemble jeudi à la frontière serbe, où ils ont inspecté la clôture antimigrants érigée à l’initiative du Premier ministre hongrois en 2015, montant dans un mirador et survolant le dispositif en hélicoptère.

Toujours membre du Parti populaire européen (PPE, droite), dont il est suspendu depuis mars en raison de dérapages europhobes, M. Orban a redit son souhait de voir cette formation, à laquelle appartient notamment le CDU allemande, «coopérer avec les partis anti-immigration».

A défaut, «il va être difficile pour nous de trouver notre place» au sein de ce parti après le 26 mai, a-t-il ajouté. «Il serait préférable pour l’Europe que ce ne soit pas Macron, mais Orban et Salvini qui soient aux commandes» concernant le contrôle des frontières, a-t-il estimé.

Meeting souvrainiste le 18 mai

Numéro 2 et véritable homme fort du gouvernement italien, M. Salvini, un allié du Rassemblement national français dirigé par Marine Le Pen, ambitionne de fédérer le maximum de forces souverainistes pour former «le plus important groupe» au Parlement européen après les élections du 26 mai.

A défaut de pouvoir s’allier officiellement à M. Orban avant le scrutin, il a souligné son souhait de travailler avec lui au sein du futur Parlement. «Pour la première fois dans l’histoire de l’UE, une nouvelle majorité peut être formée en laissant de côté le PPE et les socialistes», a-t-il martelé.

M. Orban, qui doit recevoir le vice-chancelier d’extrême droite autrichien Heinz Christian Strache la semaine prochaine avant de rendre visite au président américain Donald Trump à Washington le 13 mai, avait dit le mois dernier vouloir également se rapprocher du parti conservateur polonais PiS au pouvoir.

M. Salvini organise un grand meeting souverainiste européen à Milan le 18 mai. M. Orban n’a pas précisé pour le moment s’il comptait y participer.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Environ un millier de personnes sont en quarantaine dans l’ouest de l’Allemagne vendredi, maintenant que le nombre de cas confirmés est passé à 53. La mesure s’applique au district de Heinsberg, très près de la frontière avec la Belgique.

    Le coronavirus bouleverse la planète

  2. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    La Bruxelles de 2050 germe aujourd’hui

  3. ELPais

    Hillary Clinton: «Les services secrets russes travaillent encore pour Trump»

La chronique
  • Allô, Alost?

    Allô, Alost ?

    Ouais, à l’eau…

    Et merci au Dieu de l’Ancien Testament d’avoir arrosé les comiques du coin ce dimanche de carnaval, on aurait dit les premières heures du Déluge. L’Ancien Testament est la Bible des Juifs. Ce qui souligne le pouvoir exorbitant de ces gens-là. La seule question que se posait Noé dimanche dernier était : qui de tous ces animaux laisser entrer dans l’Arche ? Aux dernières nouvelles, il a décidé de couler avec son rafiot.

    Dieu a fait l’homme à son image, paraît-il. Pourquoi l’homme d’Alost doit-il alors se cacher derrière des masques affreux ?

    Le nœud de cette affaire, c’est la définition de l’humour. Une quête impossible. Ce qui fait rire votre voisin et vous laisse de glace ou vous agace, est-ce de l’humour ? Bien sûr que oui car pour qui vous prenez-vous ? Pourquoi auriez-vous meilleur goût que votre voisin ?

    ...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite