Accueil Société Régions Hainaut

Mons-Valenciennes: le train après le tram

Les Français souhaitent la réouverture de la ligne ferroviaire

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Elle est comme l’Arlésienne. La liaison ferroviaire entre Mons et Valenciennes alimente depuis des années les débats politiques sans jamais se concrétiser. Et il faut bien avouer que la lenteur du dossier tient plus des tergiversations françaises que du manque d’intérêt belge. Petits rétroactes. C’est en 1984 que le trafic de voyageurs est interrompu entre la Belgique et la France sur cette ligne. « C’est en effet à cette période que la ligne entre Saint-Ghislain et Quiévrain est électrifiée, explique Éric Thiébaut, député-bourgmestre d’Hensies. Les travaux nécessitent aussi l’abandon d’une des deux bandes de circulation, notamment en raison de ponts trop étroits. Les Français estiment alors que l’investissement nécessaire à l’électrification de la ligne de leur côté n’en vaut pas le coup et abandonnent cette liaison. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs