Accueil La Une Sports

Pourquoi le sport féminin ne brille que sur le terrain

Le monde du sport belge reste extrêmement masculin dans ses structures et son encadrement. Certains essayent de faire changer les choses.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Elles s’appellent Nafissatou Thiam, Nina Derwael, Elise Mertens, Belgian Cats, Delfine Persoon, Emma Plasschaert ou Jolien D’hoore et, dans leur discipline respective, toutes ces sportives belges naviguent au sommet européen ou mondial, prouvant, s’il en était besoin, leurs qualités et leurs compétences.

Derrière elles, pourtant, que ce soit au niveau des dirigeantes, des entraîneurs ou des arbitres, les femmes continuent d’être à la traîne et sous-représentées dans le monde du sport noir-jaune-rouge en dépit de grands discours théoriques et de vœux pieux pour une plus grande égalité entre les genres. Comme si ce fameux « plafond de verre » restait, à ce niveau, infranchissable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs