Accueil Société

La Belgique accueille-t-elle trop de réfugiés? Trois idées reçues sur la migration

Le résultat d’une enquête d’opinion consacrée à la perception des réfugiés est sans appel : pour les Belges, les migrants n’ont pas leur place dans le pays. Pour autant, en accueille-t-on trop ? Peut-on les renvoyer dans leur pays ? Le Soir fait le vrai du faux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

Deux ans après Noir Jaune Blues, la fondation Ceci n’est pas une crise publie une nouvelle enquête d’opinion dédiée cette fois-ci quasi exclusivement à la perception des réfugiés. Et comme pour Noir Jaune Blues, le constat est interpellant : un rejet systématique et sans appel. Les réfugiés – qui ont été reconnus par les instances belges comme ayant besoin de protection – sont pourtant traditionnellement la catégorie qui suscite le plus d’empathie.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Platteau Philippe, dimanche 5 mai 2019, 8:11

    je pense que votre article frise la "fake news" car incomplet et tendancieux : de quels réfugiés parle-t-on : politiques ? économiques? religieux? Les scènes d'hystérie collectives vécues devant l'école de Schaerbeek la semaine dernière ne nous encourage certainement pas a être bienveillant vis à vis des migrants qui auraient plutôt lieu de manifester leur joie et leur bonheur de recevoir gratuitement chez nous des prestations de qualité.

  • Posté par Carré Albin, dimanche 5 mai 2019, 0:01

    Il y a bien longtemps que le problème aurait dû être abordé par le commencement, à savoir une prise en charge sérieuse et obligatoire de ceux qui obtiennent un droit de séjour afin qu'ils intègrent les valeurs de notre société qui ne sont pas des options, qu'ils étudient une de nos langues à un niveau suffisant et qu'ils acquièrent une formation professionnelle ou une mise à niveau dans un domaine qu'ils maîtrisent déjà. C'est un investissement, certes, mais il serait très rentable pour notre société et pour la qualité de vie des personnes immigrées.

  • Posté par Vynckier Albert, samedi 4 mai 2019, 22:32

    le racisme n'est pas une science exacte!

  • Posté par LAURENT Christian, samedi 4 mai 2019, 20:58

    Triste de voir la plupart des commentaires! On voit l'ampleur néfaste sur l'opinion des messages nauséabonds des Francken, De Wever et autres Destexhe. A croire que la majorité des gens ont oublié que leurs aïeux ont souvent été réfugiés lors des deux guerres mondiales.

  • Posté par LIENARD NORBERT, dimanche 5 mai 2019, 10:57

    Les réfugiés des guerres 14/18 Et 40/45 ne sont pas venus avec des revendications et des exigences ça m exaspère que ces gens soient comparés avec mes grands parents

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs