Accueil Sports Cyclisme Route

Tour du Yorkshire : Greg Van Avermaet n’a pas renoncé à son titre

Avant l’étape ultime du Tour du Yorkshire, ce dimanche entre Halifax et Leeds (175 km), Greg Van Avermaet (CCC) ne compte que six secondes de passif sur l’actuel leader de la compétition, le Britannique Christopher Lawless (Ineos).

Temps de lecture: 3 min

Il n’a pas encore abandonné son titre. Avant l’étape ultime du Tour du Yorkshire, ce dimanche entre Halifax et Leeds (175 km), Greg Van Avermaet (CCC) ne compte que six secondes de passif sur l’actuel leader de la compétition, le Britannique Christopher Lawless (Ineos). Un retard rikiki compte tenu de l’exigence du parcours qui sera proposé aux 109 rescapés d’une épreuve rendue éprouvante par les conditions climatiques, versatiles. Sur la côte Est de la Grande-Bretagne, Dame Météo hésite entre pluie et vent glacial, et comme elle ne peut choisir, elle allie le plus souvent les deux…

Emmitouflé après une bagarre de 132 bornes entre Bridlington et Scarborough, ce samedi, le champion olympique n’avait pourtant pas eu le temps d’être saisi par la froidure, tant il avait payé de sa personne et mobilisé les énergies de ses équipiers (Guillaume Van Keirsbulck, Miky Schär et Nathan Van Hooydonck) sur des routes côtières imposant d’incessantes relances et l’ascension de plusieurs raidards dans la campagne anglaise.

« Tout s’est plutôt bien passé »

« Je redoutais un peu ces côtes » admettait le Waeslandien à la sortie du camper CCC, garé en surplomb d’une mer sauvage. « Les séquelles de ma chute de dimanche dernier, à Liège, et des conditions météo difficiles pouvaient bloquer mon organisme. Mais tout s’est plutôt bien passé. Collectivement aussi. Nous voulions prendre les choses en main, à l’instar du Team Ineos de Chris Froome, nous l’avons plutôt bien fait. »

Après un écrémage des plus faibles, un petit groupe se disputait la victoire sur le littoral. Le champion olympique ouvrait le sprint en tête, face à un vent très puissant, il était devancé par le finisseur britannique Christopher Lawless (Ineos), très régulier depuis le début de ce Tour du Yorkshire (9e à Selby et 3e à Bedale) et qui endosse le maillot bleuté de leader grâce aux bonifications (il en dépossède le Néerlandais Jasper Asselman, qui a craqué dans les difficultés de la journée). Mais tout le monde était in extremis débordé par le jeune Danois Alexander Kamp (Riwal), pas un inconnu chez nous puisqu’il vient de terminer 8e de la Flèche Brabançonne, après avoir remporté le Circuit des Ardennes (France).

6 secondes, 5 ascensions

S’il a dû ce samedi se satisfaire d’un énième accessit, lui qui court derrière le succès depuis le mois de février (Tour de Valence), Greg Van Avermaet peut encore reconduire le titre conquis au Yorkshire il y a douze mois. « Six secondes, ce n’est évidemment pas insurmontable. Mais la bagarre sera rude, face au team Ineos surtout, qui compte plusieurs vainqueurs potentiels ». Outre Chris Lawless, actuel leader, Chris Froome, Owen Doull, Edward Dunbar et Michal Golas sont tous en embuscade, pointés à dix secondes de leur équipier.

Cinq ascensions sont inscrites sur le carnet de route dominical : Goose Eye (1,5 km à 10%), Barden Moor (1 km à 9,5%), Park Rash (2,2 km à 10,5 %), Greenhow Hill (3,3 km à 8,2%) et Otely Chevin (1,4 km à 10,3% de moyenne). Cela va suer, au pays des soeurs Brontë.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Décodage Lotto aux portes de la D2: un mal pour un bien?

Le rouge du maillot a perdu de son éclat, patiné par des choix hasardeux et la malchance. L’équipe de la Loterie Nationale, mère nourricière du cyclisme belge depuis près de quatre décennies (1985), n’appartiendra bientôt plus à l’élite mondiale.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb