Accueil Monde Proche-Orient

Conflit israélo-palestinien: Israël dément qu’une de ses frappes ait tué un bébé palestinien et sa mère

Quelque 250 roquettes ont été tirées samedi de Gaza vers Israël, entraînant des dizaines de raids israéliens dans une nouvelle flambée de violences qui a fait plusieurs.

Temps de lecture: 2 min

L’armée israélienne a démenti dimanche avoir tué un bébé palestinien et sa mère dans une frappe sur la bande de Gaza, affirmant que ces deux décès étaient le fait du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans l’enclave.

►Gaza: un Palestinien tué dans une frappe israélienne

«La propagande des organisations terroristes dans toute sa splendeur», a dénoncé le porte-parole de l’armée israélienne, Ronen Manelis, sur Twitter.

«La mère et la fille dont ils affirment qu’elles sont mortes dans une attaque israélienne ont été tuées du fait d’armes utilisées par le Hamas», a-t-il ajouté, sans fournir davantage de précisions.

Quelque 250 roquettes ont été tirées samedi de Gaza vers Israël, entraînant des dizaines de raids israéliens dans une nouvelle flambée de violences qui a fait plusieurs morts.

►Pluie de roquettes contre Israël, trois morts dont un bébé dans des raids à Gaza

Les circonstances de la mort d’une maman et son bébé sont controversées. L’armée israélienne a contesté cette version des faits. Un des porte-parole militaires, Avichay Adraee, s’exprimant en arabe sur Twitter, a suggéré que la mort de la mère et de son bébé étaient peut-être le résultat d’un tir palestinien, sans donner davantage de détails.

Depuis mars 2018, des manifestations ont lieu à Gaza le long de la barrière séparant Gaza d’Israël contre le blocus imposé depuis plus d’une décennie par Israël à l’enclave palestinienne et pour le retour des réfugiés palestiniens chassés ou ayant quitté leurs terres à la création d’Israël en 1948.

Au moins 271 Palestiniens ont été tués depuis cette date, au cours des manifestations ou dans des frappes israéliennes menées en représailles à des actes hostiles en provenance de Gaza. Deux soldats israéliens ont été tués.

Israël accuse le Hamas d’orchestrer ces manifestations et soutient que les soldats ne font que protéger la frontière.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par swingedau olivier, dimanche 5 mai 2019, 10:16

    Titre tendancieux

Plus de commentaires

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une