Accueil Société

Arrêts De Lijn et Stib déplacés: sous la gare du Nord, un camp de migrants

Plusieurs dizaines de migrants sont hébergés dans des conditions d’hygiène déplorables dans un hall sous la salle des pas perdus. L’odeur est insoutenable. Les bus de la Stib et de De Lijn ne s’arrêtent plus à la gare.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Place Rogier, entre la gare du Nord et le centre commercial City 2 de la capitale. Un vent glacial souffle en cette fin de matinée de lundi transformant l’esplanade en palais des courants d’air. Une vingtaine de personnes attendent leur bus de la société flamande de transports en commun De Lijn pour se rendre dans la banlieue néerlandophone de Bruxelles. Pour se protéger du froid, pas d’abribus. Il est vrai qu’en temps normal, les utilisateurs sont moins nombreux. Mais depuis ce lundi, ceux qui montaient dans le bus à la gare du Nord ne le peuvent plus. Ils sont contraints de se déplacer jusqu’à Rogier car les chauffeurs, depuis lors rejoints par leurs collègues de la Stib, ne s’arrêtent plus à la gare.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, dimanche 12 mai 2019, 14:10

    Le fédéral, le régional, tous ont raté l’occasion de liquidés ce problème par manque de vision, de volonté, mais, surtout pour mettre la région de Bruxelles dans la merde et eux de ne pas en subir le moindre désagrément !!! Il faut virer ce problème le vite possible, car au plus longtemps qu’il dure, au plus les illégaux en prennent possession et au plus sera de les délogés

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 6 mai 2019, 22:24

    Si on ouvre un lieu d acceuil la gare se remplira à nouveau et cela n aura pas de fin,il n y a pas assez de places en crèches en maisons de repos il est temps de prendre les choses en mains pour des gens qui ont cotisé, les petites retraites de personnes qui ont travaillé ne suffisent pas pour pouvoir entrer en maisons de repos alors fourte pour ces gens qui ne bougeront jamais un petit doigt ils ne sont même pas foutu de se lever de leurs crasses pour les jeter à la poubelle ,allez voir gare du midi

  • Posté par Maison Médicale , lundi 6 mai 2019, 20:20

    Elle est gonflée, Maggie De Block. Cela fait des mois/des années que tous les acteurs du terrain demandent la création d'un centre d'accueil et de tri. "Je prends mes responsabilités" ? On attend de voir (enfin)... avant les élections de préférence, sinon on aura vraiment l'impression qu'il y a une volonté de laisser pourrir la situation pour influencer des votes.

  • Posté par Raurif Michel, lundi 6 mai 2019, 19:44

    Quand on voit ce qui se passe au CCN, on est en droit de se demander si les belges ont encore le droit de cité dans leur pays ? Il est grand temps que l’on éjecte toute cette racaille, d’abord hors de la gare, et ensuite le plus rapidement possible hors du pays. Qu’ils aillent mendiés dans leur pays, où ils veulent mais pas chez nous !!Il y a assez de place dans le Sahara !!!!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs