Accueil Opinions

CDH: «Le jour où je me suis assise»

« Les sittings, ça part de là. Une femme à bout qui sauve sa peau. En s’excusant presque de ne pas avoir de solutions. »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 25 min

Elle terminait d’allaiter sa fille du bout d’un sein, tout en langeant son fils du bout d’une main. Il était 6h12 et elle était déjà en retard. Elle était systématiquement en retard depuis… Depuis quand, tiens ? La naissance des jumeaux ? Le début de la maladie de son père ? Cette promotion qu’on lui avait donnée – elle avait souvent l’impression qu’on la lui avait imposée… Elle avait le sentiment d’être en retard par essence : il n’était pas possible, ici et maintenant, d’être mère, travailleuse à temps plein, et d’assumer les mille autres rôles qui en découlaient : chauffeur, cuisinière, aide ménagère. Encore, en quittant son mari, elle s’était allégée des rôles d’épouse et d’amante. Elle avait renoncé à aller nager – quand aurait-elle trouvé le temps de s’épiler ? Elle s’octroyait tout de même parfois une marche en forêt, tractant les enfants dans une sorte de wagonnet, le chien à leurs côtés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs