Accueil Société

Le père du meurtrier présumé de Julie Van Espen: «J’ai toujours su qu’il tuerait quelqu’un»

Le père du suspect du meurtre de Julie Van Espen estime que le drame aurait pu être évité. Il avait déjà alerté le tribunal et les psychiatres.

Temps de lecture: 2 min

L’homme qui a été arrêté pour l’assassinat de Julie Van Espen à Anvers avait été condamné pour viol à quatre ans de prison en première instance, mais cette condamnation n’a pas été suivie de son arrestation immédiate car le procès avait lancé une procédure en appel.

Le père du suspect s’est confié au quotidien Het Nieuwsblad. Il ne s’agit pas du père biologique de Steve B. mais du père légal. Le père du suspect révèle également que Steve B., âgé de 39 ans, est lui-même père d’un enfant de 7 ans.

À lire aussi Meurtre de Julie Van Espen: ce que l’on sait du suspect

« Je suis dévasté. J’ai toujours su que ça arriverait un jour, qu’il tuerait quelqu’un. Et j’ai prévenu tout le monde, du tribunal aux psychiatres. Ce meurtre aurait pu être évité si la justice l’avait simplement maintenu en prison au lieu de le relâcher en attendant son procès », confie-t-il.

Condamné à quatre ans de prison mais en liberté

Fin 2016, Steve B. a commis un vol avec violence et un viol pour lesquels il a fait deux mois et demi de détention préventive. Au moment du renvoi de l’affaire par la chambre du conseil vers le tribunal correctionnel, début 2017, la chambre du conseil a décidé de le relâcher sous conditions, dans l’attente de son procès. Le tribunal correctionnel d’Anvers l’a condamné cette même année à quatre ans de prison. Bien que la condamnation en première instance soit tombée très rapidement, cela n’a pas été le cas pour la procédure d’appel. L’affaire devrait être traitée le 5 juin.

« Après sa dernière peine de quatre ans, il s’est soudainement retrouvé à la porte avec son fils. Je ne pouvais pas comprendre pourquoi Steve n’était pas en prison à l’époque. Il a demandé de la nourriture pour lui-même et des vêtements pour son fils. Nous lui avons donné à manger et ma nouvelle femme est allée faire les magasins avec le fils », précise le père. « Nous avons fait ce qu’il a demandé parce que nous avions peur de lui. Je pense que c’est un pur psychopathe ».

À lire aussi Meurtre de Julie Van Espen: Koen Geens en situation délicate, en pleine campagne électorale

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko