Caroline Lamarche reçoit le prix Goncourt de la nouvelle

Caroline Lamarche.
Caroline Lamarche. - Marie-Françoise Plissart.

Caroline Lamarche a été récompensée, ce mardi, par le Goncourt de la nouvelle 2019 pour Nous sommes à la lisière (Gallimard). Deux autres titres étaient en compétition : L’Oiseau Parker dans la nuit de Yanick Lahens (Sabine Wespieser) et Les Polaroïds d’Eric Neuhoff (Le Rocher).

« La lisière entre le monde animal et les sentiments humains est le lieu imaginaire dans lequel se développent les nouvelles, écrivait Pierre Maury dans Les Livres du Soir en février. Elles installent la confusion dans la manière dont le monde se révèle, parfois se trouble comme une eau obscurcie par la vase. »

Ces neuf nouvelles nous placent en effet à la lisière de deux mondes, là où se croisent humains en déroute et animaux semi-sauvages. Chacun tente de rejoindre l’autre, mais l’on ne sait qui, de la bête ou de l’humain, est en quête de protection.

« Le coup de foudre »

« Ça a été le coup de foudre, celui que j’attendais sur l’amour, la vie et la mort », a réagi Didier Decoin, secrétaire général de l’Académie Goncourt. Caroline Lamarche avait reçu le Prix Victor Rossel en 1996 pour Le jour du chien (Minuit).

Par ailleurs, le jury Goncourt a aussi attribué deux autres prix. Celui du premier roman va à Marie Gauthier pour Court vêtue (Gallimard). Celui de la poésie va à Yvon Le Men pour l’ensemble de son œuvre, et plus particulièrement ses livres parus chez Bruno Doucey comme Une île en terre (2015) et Le poids d’un nuage (2017).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous