Accueil Sports Tennis ATP - WTA

Pour l’instant, Rafael Nadal, c’est nada!

L’ogre de Manacor à la diète complète jusqu’au mois de mai, ce n’était jamais arrivé depuis que Nadal a inscrit son nom pour la première fois (sur onze) sur la Coupe des Mousquetaires à Roland-Garros, en 2005. L’Espagnol en a l’estomac retourné, au propre comme au figuré, à Madrid. Faut-il s’inquiéter à trois semaines de la parade parisienne ? Plutôt oui, même si on n’a pas l’habitude de ça lorsque l’ogre voit l’ocre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Quand on sort le boulier compteur à cette période de l’année, c’est normalement pour aligner les chiffres fous de Rafael Nadal sur terre battue. 11e titre à Monte-Carlo, à Barcelone et à Roland-Garros : c’était juste l’an dernier.

Mais jamais encore, depuis 2005, l’Espagnol n’avait aligné un zéro sur toute la ligne après quatre mois de compétition : aucun titre à son palmarès en 2019, après avoir pourtant disputé son entame préférée sur la brique pilée à Monte-Carlo et Barcelone… Sur le Rocher, il a été stoppé par Fognini en demi-finale après avoir disputé « l’un des pires matches de ma carrière sur terre battue ». Et sur la Costa Brava, c’est Dominic Thiem, sans doute son plus grand rival actuel sur cette surface, qui l’a écarté, aussi en demi-finale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en ATP - WTA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs