Risque sanitaire à la gare du Nord: Bruxelles-Propreté va faire vacciner ses agents

Risque sanitaire à la gare du Nord: Bruxelles-Propreté va faire vacciner ses agents

L’agence régionale Bruxelles-Propreté va faire vacciner contre l’hépatite A et B le personnel amené à ramasser les déchets à la gare du Nord de Bruxelles, selon une information diffusée mardi par le quotidien La Dernière Heure et confirmée par Etienne Cornesse, le porte-parole de l’agence. Cette mesure concerne une dizaine de travailleurs.

Il s’agit de mesures préventives. Il n’y a eu aucune contamination parmi le personnel. Les agents seront également équipés de vêtements de protection pour se prémunir de tout risque de contamination.

Etienne Cornesse motive cette décision par la saleté du lieu, qui semble s’être aggravée ces derniers temps. «Les contenants de la nourriture sont à mettre dans des conteneurs que nous vidangeons et nous essayons de garder les lieux le plus propre possible», explique-t-il. «Compte tenu de certaines informations, nous avons tenu à prendre les devants et éviter tout risque pour notre personnel.» Il dit cependant s’en remettre à l’ONG Médecins du Monde, qui assure que la situation sanitaire est sous contrôle.

Pas de menace pour la santé publique

Le quotidien Het Laatste Nieuws rapportait cette semaine des cas de gale, de tuberculose et de malaria au sein d’un groupe de migrants en transit qui séjourne gare du Nord. En conséquence, les conducteurs de De Lijn ont annoncé ce week-end qu’ils refusaient de continuer à y marquer l’arrêt.

Médecins du Monde assure pourtant qu’il n’y a pas d’épidémie. «Un rapport du SPF Santé publique datant de fin 2017 conclut qu’il n’y a aucune menace pour la santé publique belge et c’est encore le cas maintenant», avance l’organisation. «Le nombre de cas présumés de tuberculose reste stable et celui de gale a même baissé», a encore souligné Médecins du Monde.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Je veux gérer le système de bus pour une ville… Je veux que vous puissiez aller en Uber dans le métro… en sortir et avoir un Uber qui vous attend
» a déclaré le PDG de la société américaine Dara Khosrowshahi.

    Bus, trains, métros: pourquoi Uber se lance à la conquête de vos transports publics

  2. Le 45e sommet du G7 ......

    C’est déjà décidé: il n’y aura pas d’accord au sommet du G7

  3. Claire Foy, la dernière à avoir endossé le rôle de Lisbeth Salander, dans le film «
Ce qui ne me tue pas
».

    Sortie du tome 6 de la saga «Millénium»: le retour gagnant de Lisbeth Salander

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • Commissaire européen: la Belgique atteint des sommets de désinvolture

    Vous pensiez former un gouvernement ? Travailler pour une ONG ou faire des chroniques sur une chaîne d’info en continu ? Pas grave, postulez comme commissaire européen. Pour être désigné, vous devrez attendre que le Stratego politique désigne l’heureux(se) élu(e).

    Désormais, quand la Belgique désigne son candidat commissaire, elle ne propose pas de vision à la nouvelle présidente de la Commission, elle n’a pas de visée sur le poste via lequel elle voudrait influencer la politique de «...

    Lire la suite