Accueil Société

Meurtre de Julie Van Espen: faut-il créer un registre des délinquants sexuels?

Le parti Défi le propose dans son programme. Alors que le meurtre de Julie Van Espen pose de multiples questions, un registre pourrait-il améliorer le système actuel ? Pas si sûr, selon les études.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Un registre des délinquants sexuels aurait-il accéléré l’enquête lorsque Julie Van Espen a été portée disparue ? Il est bien sûr impossible de répondre à cette question. Les programmes des partis comportent tous des mesures concernant les violences faites aux femmes. Parmi ces propositions, on retrouve chez Défi l’idée de créer « un registre des auteurs d’infraction sexuelle ». Une nécessité pour aider la police et la justice lors d’enquêtes similaires à celle d’Anvers, ou une mesure symbolique ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 9 mai 2019, 10:04

    Mais bien sûr on a bien des listes de mauvais payeurs

  • Posté par Thijs alain, jeudi 9 mai 2019, 7:33

    Bonne idée

  • Posté par Camal André, mercredi 8 mai 2019, 23:29

    Pourquoi pas un registre des irresponsables de la "justice"?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs