Accueil Monde Union européenne

Union européenne: un sommet sur les ambitions plutôt que sur l’avenir

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

C’était Jean-Claude Juncker qui en avait lancé l’idée en septembre 2017 : un sommet de relance optimiste de l’Union européenne, qui se serait tenu dès le lendemain de la sortie du Royaume-Uni, le 30 mars 2019 dans la ville roumaine de Sibiu (où une importante immigration saxo-luxembourgeoise a marqué l’histoire). Tout cela pour ne pas laisser s’installer un seul jour de deuil à quelques semaines d’élections européennes que l’on pressentait périlleuses. La date de l’événement avait été prudemment repoussée de quelques semaines par Donald Tusk (qui préside l’assemblée des chefs d’Etat ou de gouvernement), mais l’idée a quand même fait pschitt : le Brexit n’a toujours pas eu lieu ! Il est reporté au 30 octobre, beaucoup espèrent qu’il le sera encore, Donald Tusk étant l’un des rares à exprimer tout haut ce que d’autres espèrent tout bas : à savoir qu’il n’aura jamais lieu.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs