Accueil Société

Affaire Valentin Vermeesch: les souvenirs flous d’une sordide soirée

Aux assises de Liège, la journée de mercredi a vu se succéder récits de tortures et dénégations dans l’affaire Valentin Vermeesch. Les auditions des accusés sont terminées.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La cour d’assises de Liège a clôturé ce mercredi les auditions des accusés. Alexandre Hart (22) avait été entendu mardi après-midi, livrant le déroulement horrifiant de la nuit du 26 au 27 mars 2017, lorsque Valentin, déficient mental de 18 ans, avait été torturé pendant plusieurs heures avant d’être jeté dans la Meuse. Si ce premier accusé avait donné différents détails, sordides, les quatre autres, mal à l’aise, ont beaucoup livré des « je ne sais pas », « je ne me souviens pas ». Et il y a eu autant de versions que de personnes poursuivies.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 8 mai 2019, 22:56

    À part ce sinistre Alexandre, tous les accusés dans ce crime sordide portent des prénoms semblant sortir de feuilletons américains débiles. Remarque superficielle ? Hmmm... Cela en dit peut-être long sur le milieu qui les a engendrés.

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 8 mai 2019, 21:40

    Alexandre a dit "il nage avec les poissons ", pas Valentin a dit...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs