Accueil Culture Livres

Félix, 12 ans, sans domicile fixe

Dans « Partis sans laisser d’adresse » (dès 11 ans), Susin Nielsen aborde un sujet grave, la pauvreté, mais avec un humour loin d’être indigent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Peut-on aborder la précarité sans sacrifier l’humour et la légèreté ? La réponse est oui, trois fois oui ! A condition d’avoir le talent de l’autrice canadienne Susin Nielsen dont le nouveau roman pour ado s’avère irrésistible. Le titre – Partis sans laisser d’adresse – présage une réalité douloureuse, celle des SDF, mais la couverture du livre contrebalance tout misérabilisme avec le dessin vitaminé d’un combi Volkswagen à bord duquel embarquent une mère et son fils, dans un mouvement empreint d’espoir et de résilience.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs