Accueil Opinions Chroniques

Donald Trump et l’Amérique: «C’est moi, moi, moi»

La ligne de conduite populiste du président américain démontre que dans l’univers de « L’Amérique d’abord » et de la « guerre de tous contre tous », il peut y avoir une continuité entre les politiques intérieure et extérieure.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

La politique extérieure, écrivait Alexis de Tocqueville, n’exige l’usage de presque aucune des qualités qui sont propres à la démocratie et commande au contraire le développement de presque toutes celles qui lui manquent ». A supposer bien sûr que les qualités que l’auteur prête à la démocratie soient celles de l’intérêt général, de la négociation et du consensus.

Or, depuis son entrée à la Maison blanche en janvier 2017, Donald Trump inverse l’équation que le philosophe libéral français avait formulée après avoir parcouru l’Amérique dans les années 1830. En réalité, il démontre que dans l’univers de « L’Amérique d’abord » et de la « guerre de tous contre tous », il peut y avoir une continuité sans failles entre les politiques intérieure et extérieure.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Lambinet Guy, samedi 11 mai 2019, 11:33

    il gère l'Amérique et le monde comme une entreprise : "t'es pas d'accord ? tires-toi, pauvre con" ! Excellent article

  • Posté par Surmont Willy, jeudi 9 mai 2019, 20:42

    Superbe article qui montre l'ambiguïté de la politique de Trump, à la fois frustrante et populiste. Cet homme ne pense plus qu'à sa réélection, c'est flagrant, et se moque du reste du monde!

  • Posté par Christian Radoux, jeudi 9 mai 2019, 18:07

    La servilité de l'Europe face à la dictature trumpienne mérite une sentence analogue à celle de Churchill face à la lâcheté de Chamberlain et Daladier.

  • Posté par POUPAERT Jacques, jeudi 9 mai 2019, 17:33

    Brillant article!

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica sur les mesures sanitaires: l’approche de la Cour européenne des droits de l’homme

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : il est plus que probablement inexact d’affirmer que les mesures sanitaires contre lesquelles s’élèvent des protestations, dans leur principe, violent les droits fondamentaux. En revanche, on peut attendre que la mise en œuvre de ces mesures impose des exigences de transparence et de cohérence aux autorités publiques.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs