Accueil Grands formats

Quand le climat entre au tribunal

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Au volant de sa petite voiture électrique, Johan Van Den Bosch nous conduit dans le parc national de la Haute Campine. Construit sur un ancien site minier du Limbourg, cette réserve naturelle de plusieurs milliers d’hectares accueille quelque 7.000 espèces d’animaux et de végétaux. « 50 % de la bruyère a brûlé à cause de la sécheresse l’été dernier, normalement c’est couvert de fleurs ici », nous confie Johan en pointant du doigt une large étendue de végétation calcinée.

Au même moment, 12.000 jeunes manifestent pour le climat à Bruxelles, Anvers, Dinant, Malines ou Liège.

« Nous étions onze copains aux parcours très différents, mais tous portés par le même désir d’agir pour le climat. Nous avons longtemps réfléchi à ce que nous pouvions faire. Nous avons finalement créé l’Affaire Climat. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Grands formats

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs