Accueil Culture

«Nous sommes en manque de très grands auteurs de théâtre»

Michel Kacenelenbogen adapte des films depuis une dizaine d’années. Il met en scène, ce mois-ci au Public, « Elephant man », dans une version différente de celle de Lynch.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Michel Kacenelenbogen est l’un des premiers à s’être intéressé, en Belgique, à l’adaptation théâtrale de films. Il y a dix ans, il mettait en scène Une journée particulière, d’après le film d’Ettore Scola, puis Rain man, d’après celui de Barry Levinson. Plus récemment, Cabaret, d’après le film éponyme de Bob Fosse, ou Maris et femmes, de Woody Allen. L’homme est également coutumier des mises en scène de pièces qui ont, à l’inverse, été adaptées sur grand écran, telles Des souris et des hommes, Mort d’un commis voyageur ou Un tramway nommé désir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs