Accueil Économie Mobilité

Brussels Airport souhaite taxer davantage les avions plus polluants

Un appareil très polluant paiera une taxe passagers dix fois plus élevée qu’un moderne.

Temps de lecture: 2 min

Brussels Airport entend bien taxer davantage les avions polluants à l’avenir. Les appareils qui émettent plus de CO2 et de particules fines devront en effet payer plus que les autres à partir de 2021, a confirmé l’aéroport jeudi. «Le but est de décourager les compagnies d’encore voler avec d’anciens avions vers Bruxelles», a justifié son administrateur délégué Arnaud Feist, en marge de la présentation des résultats financiers annuels 2018.

Les compagnies paient actuellement une taxe par passager transporté, d’environ 30 euros par personne. Ce montant est déjà trois fois plus élevé pour le plus ancien des appareils que celui pour le modèle le plus récent. Mais les critères actuels tiennent principalement compte du bruit occasionné par les avions, et non des émissions polluantes.

Décourager ses clients

Alors que la question climatique a pris beaucoup d’importance ces derniers mois, l’aéroport veut désormais favoriser les avions modernes avec des émissions moindres. Ceux-ci seront récompensés là où les gros pollueurs devront délier les cordons de la bourse.

«Le ratio est de un sur dix: un appareil très polluant paiera dix fois plus qu’un moderne», qui émet moins de CO2 et d’oxydes d’azote (NOx), illustre le patron de Brussels Airport, qui souhaite décourager ses clients d’encore voler avec d’anciens avions. Il prend l’exemple de DHL, qui renouvelle progressivement sa flotte cargo d’appareils plus récents et moins bruyants.

Cette opération n’engendrera pas de revenus supplémentaires pour l’aéroport, souligne Arnaud Feist. «Si le système fonctionne et que les compagnies viennent avec des avions moins polluants, ce sera encore moins le cas.»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 9 mai 2019, 17:52

    "les critères actuels tiennent compte du bruit ... et non des émissions polluantes" le bruit EST une émission polluante. Dissocier les 2 est un non-sens. C'est d'autant plus vrai pour l'aviation : les moteurs les plus anciens sont les plus bruyants ET les plus polluants parce que les 2 sont étroitement liés de par le fonctionnement d'un réacteur.

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , jeudi 9 mai 2019, 17:18

    Brussels Airport et Ecolo: même combat ?

  • Posté par Dejolier Bruno, jeudi 9 mai 2019, 17:13

    Belle intiative !

  • Posté par hoyois yves, jeudi 9 mai 2019, 16:37

    ils se présentent aux élections ???

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb