Accueil Culture Scènes Les spectacles à l'affiche

(Victor) Frankenstein Les Karyatides accouchent d’un beau monstre

Raconter Frankenstein en théâtre d’objet ? Bon sang, mais c’est bien sûr ! L’un ressuscite des morts, l’autre ranime des objets abandonnés, et tous deux créent des créatures hors-norme.

En tournée jusqu'au 23 avril 2021.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Cette forme nous a subjuguée plus sûrement qu’un Boris Karloff au cou farci d’électrodes. Pourtant, la mise en scène de Karine Birgé s’éloigne radicalement de ce stéréotype du film d’horreur pour façonner une pièce subtile, sur le fil de l’émotion plutôt que du spectaculaire. Habituée à adapter les grands classiques en théâtre d’objet – Carmen, Madame Bovary, Les Misérables ou encore les œuvres de Rabelais sont déjà passés sur sa fameuse table à manipuler –, la compagnie des Karyatides ne pouvait que s’attaquer, un jour ou l’autre, au chef-d’œuvre de Mary Shelley.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les spectacles à l'affiche

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs