Accueil Culture Arts plastiques

Venise: le voyage fantastique de Laure Prouvost

À la Biennale de Venise, bon nombre d’artistes évoquent les travers désespérants de notre époque. La Française Laure Prouvost, elle, a choisi de nous inviter à un réjouissant voyage vers la lumière.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

En arrivant à hauteur du Pavillon français, le visiteur découvre trois choses. D’abord la file de visiteurs attendant patiemment de pouvoir y pénétrer, ensuite le brouillard qui enveloppe le bâtiment, enfin un petit écriteau invitant à passer par derrière. On longe donc le mur de droite sur une sente étroite aboutissant à une porte dérobée. Et nous voici d’un coup dans les fondations du pavillon français entre un tas de terre, un escalier et une jeune femme nous invitant à passer un masque en papier. Des masques à l’image des personnages peints dans la fresque que l’on va découvrir à l’étage dans un invraisemblable mélange des genres alliant film, performance, peinture, sculpture, installation.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs