Weyts (N-VA) sur le rétrécissement de l’E40 à Bruxelles: «Qu’est-ce donc pour une forme de coopération?»

Ben Weyts, le ministre flamand de la Mobilité © Belga
Ben Weyts, le ministre flamand de la Mobilité © Belga

Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts n’a pas caché sa mauvaise humeur après avoir appris que la Région bruxelloise mettait définitivement en œuvre à partir de lundi sa décision de procéder à une diminution du nombre de bandes de circulation sur la E40, à l’entrée de la Région-Capitale.

Bruxelles veut déclasser les autoroutes E40 et A12 : la vitesse sera limitée à 50 km/h

Selon Ben Weyts, il avait été convenu à plusieurs reprises que l’on commencerait par une phase de tests. « Qu’est-ce donc pour une forme de coopération ? », s’interroge le ministre N-VA. « Si l’objectif de Bruxelles était de faire cadeau à la Flandre de ses files, c’est réussi », a-t-il regretté. Les derniers panneaux de signalisation sont actuellement placés. Les automobilistes disposeront d’une bande de circulation en moins en direction de Bruxelles à partir de lundi.

Cette limitation du nombre de bandes de circulation de l’E40 en provenance de Liège, à l’entrée de Bruxelles, avait été précédemment annoncé. Mais le projet avait été mis attente en raison de plusieurs chantiers en cours à Bruxelles, dont celui de tunnel Reyers, qui compliquaient déjà pas mal le quotidien des navetteurs se rendant dans la capitale. Dès lundi, les automobilistes en provenance de Liège et du Brabant flamand, disposeront donc d’une bande de circulation en moins pour entrer dans Bruxelles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous