Accueil Société

Procès de l’assassinat de Valentin: l’insoutenable cruauté des images

Ce jeudi devant la cour d’assises de Liège ont été projetées les images et, à huis clos, les vidéos de la dernière nuit du jeune Valentin Vermeesch. La violence y est de plus en plus cruelle tandis que les rires fusent...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Un corps flottant, coincé dans les branchages et les détritus, en bord de Meuse : telle est la première image de Valentin Vermeesch qui a été projetée ce jeudi aux assises de Liège, tandis que les cinq accusés, Alexandre Hart, Belinda Donnay, Dorian Daniels, Loïck Masson et Killian Wilmet baissaient la tête. Le corps de ce jeune déficient mental de 18 ans avait été retrouvé vers 19 h 45, le 14 avril 2017, du côté de la rue Saint-Victor à Huy.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Pierre Vrancken, mardi 14 mai 2019, 21:06

    Pauvre gamin, son calvaire est terminé à présent. Sa courte vie jalonnée d un handicap et se terminant par l extrême cruauté de quelques uns me remplissent d effroi et de tristesse. Ces monstres s ils sont condamnés, sortiront beaucoup trop tôt d incarcération, certains leurs trouveront certainement plein de circonstances atténuantes. En ont ils trouvé à ce pauvre gosse ? D où tu es Valentin ne t en fais plus tu a quitté un monde degueu. dans lequel il ne fait plus bon de vivre.

  • Posté par Pirotte Raymonde, vendredi 10 mai 2019, 23:36

    LE PIRE EST TOUJOURS CERTAIN" l'humain mâle ou femelle est MAUVAIS de naissance ...vous ne suivez pas l'actualité mondiale??? Les guerres ,les dictatures, les djiad etc... cela ne vous suffit pas??Cela depuis la nuit des temps (connus)? Lisez l'Histoire au lieu des "simples" faits divers....

  • Posté par Van Impe Louis, vendredi 10 mai 2019, 9:34

    Pourquoi dit-on "un comportement bestial" ? Aucun autre animal ne se comporte comme cela !

  • Posté par Berger Michel, vendredi 10 mai 2019, 6:53

    J'espère que justice sera faite, face à des monstres pareils, des monstres qui n'ont pas leurs places sur terre.Qu'une justice soit faite à titre d'exemple pour qu'elle soit dissuasive pour le futur.Une justice extrêmement sévère par respect pour la famille et pour tous les gens qui sont blessés et dégoûtés de tant de monstruosité,on ne peut trouver aucune circonstance atténuante, c'est le vice et l horreur à l'état pur.

  • Posté par Schulte Manuel, jeudi 9 mai 2019, 23:49

    Atterrant, il n'y a pas de mots pour qualifier ce que ces jeunes ont infligé à ce malheureux Valentin! Une triste illustration de ce que la cruauté de l'Humain(*) pour son prochain peut avoir d'insondable. Dire que ce sont des animaux serait insulter les animaux. Aucun animal n'infligerait pareille souffrance à un autre animal, encore moins de sa propre espèce, avec pour seule motivation celle d'en jouir. (*) j'utilise la majuscule à dessin. Car il est trop facile de vouloir se distancier des ces jeunes en les déshumanisant! Que dire aussi de leur lâcheté, car non contents de s'en prendre en groupe à une personne seule, ils s'en sont pris à Valentin précisément parce qu'il était particulièrement vulnérable. Écoeurant!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs