Accueil Économie Consommation

Rénover, le coûteux casse-tête des copropriétaires

Game over pour un nombre croissant d’immeubles en copropriété, construits il y a 50 ans ou plus ? Faute d’accord entre les propriétaires pour entreprendre de coûteuses rénovations, on peut craindre une rapide hémorragie de leurs occupants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

C’est un phénomène qui prend des proportions inquiétantes. De nombreux immeubles en copropriété, datant des années 1960 ou 1970, sont en fin de vie. Pour leur rendre une seconde jeunesse, il faudrait entreprendre des rénovations souvent très lourdes. Ici, une nouvelle chaudière et une isolation énergétique complète sont nécessaires. Là, c’est un nouvel ascenseur qui s’impose.

Pour nombre de copropriétaires, la quote-part à débourser pour réaliser de tels travaux est hors de portée du portefeuille. « C’est un enjeu important », note Yves Hanin, professeur d’urbanisme à l’UCLouvain. « Plus personne ne voudra habiter dans ces immeubles. S’ils en ont les moyens, les locataires vont déménager, quitte à payer chaque mois leur loyer cent ou deux cents euros de plus. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Pierre Lison, vendredi 17 mai 2019, 20:43

    Beaucoup d’immeubles à appartements (type «barre») ont des terrasses continues qui sont autant d’«ailettes de refroidissement» et constituent un obstacle à toute isolation par l’extérieur sensée être la plus efficace. Quant à leurs grandes baie vitrées va-t-on devoir les remplacer par des petites fenêtres à croisillons ? Enfin, dans ces copropriétés, l’assemblée générale va-t-elle accepter de payer l’isolation de la minorité des appartements en pignons ou sous la toiture ?

  • Posté par houyoux serge, vendredi 17 mai 2019, 20:32

    sauf erreur de ma part les 75% d'accord des copropriétaires est toujours la règle. Les 2/3 dont parle votre article n'a PAS été approuvé

  • Posté par WEISSENBERG ANDRE, vendredi 17 mai 2019, 14:41

    ... sans oublier bien sûr le désamiantage!

  • Posté par VINCENT Patrick, vendredi 17 mai 2019, 14:19

    Il est vrai que certains travaux en copropriété sont lourds à financer. Mais c'est un mal nécessaire et cela permet de garder la valeur de son patrimoine. Il faut juste plus de transparence du côté du syndic . Le problème est la confiance accordée ou pas au syndic .

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs