Accueil Culture Musiques

Reine Elisabeth: Timothy Chooi, un candidat complet

Le Japonais s’est encore démarqué lors de son premier passage en demi-finale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Mercredi soir, c’était au tour de Kyumin Park de s’élancer sur la piste des demi-finales, avec le Concerto nº 5 en la majeur de Mozart. S’il va chercher quelque chose de céleste dans son Adagio, où il chante et respire avec l’orchestre, le candidat coréen (22 ans) a aussi parfois tendance à se précipiter, et donc à manquer de précision et de profondeur. On aurait en fait aimé le voir plus détendu, et peut-être moins scolaire.

C’est avec le même Concerto mozartien que Seiji Okamoto poursuivait la soirée, l’air sage, à l’image de l’attaque de son Allegro aperto, très nuancée, douce et subtile. Le Japonais fait le choix audacieux de proposer ses propres cadences. Des passages où il perd en fait un peu la subtilité qui nous plaisait chez lui. Assez étonnantes, elles brisent quelque peu le rythme de la pièce.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs