Accueil Fiscalité

Un revenu de 1.000 euros, combien vous en reste-t-il après taxation?

Le pouvoir d’achat est au centre des débats avant ces élections. Chaque euro gagné n’est pas taxé de la même manière. Et cela peut faire une grosse différence en poche. La preuve par dix exemples.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 13 min

Une fiscalité juste devrait respecter deux grands principes : l’équité horizontale, qui veut qu’un même gain soit taxé de la même manière ; et l’équité verticale, qui veut que celui qui a des épaules plus larges contribue de manière plus importante au financement des biens collectifs. Aucun des deux n’est respecté. Le petit exercice auquel nous nous sommes livrés – sans prétention à l’exhaustivité, tant notre système fiscal est complexe – montre en effet qu’un gain brut de 1.000 ne se traduit pas par un gain net équivalent, selon qu’il s’agisse d’une augmentation de salaire, d’une plus-value boursière ou encore d’un héritage, pour ne citer que quelques-uns des dix cas de figure que nous avons retenus.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Schrobiltgen Eric, vendredi 24 mai 2019, 17:11

    Il faut également déduire le précompte immobilier des revenus immobilier afin d'établir le revenu net. C'est un véritable impôt car le précompte immobilier n'est plus imputable contrairement au précompte professionnel.

  • Posté par Nizette Barbara, mardi 14 mai 2019, 17:36

    Mais pourquoi s'enrage-t-on à vouloir taxer davantage les gens et singulièrement les "plus riches", en réalité la classe moyenne ? L'Etat prend déjà 54% de la richesse produite et TOUT le monde se plaint du "manque de moyens" : les cheminots, les infirmières, les enseignants, les magistrats, les policiers, etc. Vous croyez vraiment qu'en mettant encore plus d'argent dans un système inefficace on le rendra plus efficace ? Il faut d'abord REFORMER, supprimer tout ce qui est inutile (par exemple revoir les multiples procédures d'appel qui encombrent les tribunaux, cesser d'ennuyer les directions d'école avec des "statistiques" inutiles qui leur font perdre du temps, supprimer le Sénat, privatiser les TEC partout comme c'est déjà le cas en BW et Luxembourg où il n'y a jamais de grèves, etc.)

  • Posté par havelange paul, dimanche 12 mai 2019, 23:43

    une erreur factuelle. Les cotisations sociales des indépendants sont de max 4232 par trimestre, pas par an...

  • Posté par Bouvy Daniel, samedi 11 mai 2019, 21:33

    Sauf que l'immobilier, avec d'une part la rotation de locataire de moins de 3ans, vide locatif, remise en location (com agence, etc...), remise en état etc...vos revenus sont bien amputés !! sans compter les mauvais payeur, frais de justice etc ....analyse sur une gestion de plusieurs biens sur + de 10ans

  • Posté par Pieyns Agnes, samedi 11 mai 2019, 19:21

    Je conteste votre calcul sur les revenu du travail : vous parlez chaque fois d'un revenu qui coûte 1000 € à celui qui le verse. Dès lors, vous devez prendre en compte les cotisations sociales dites "patronales" qui font partie du salaire en ce sens qu'il s'agit d'un salaire différé qui revient au travailleur via les prestations (soins de santé, chômage, pensions etc). Dès lors, dans ce cas le revenu du travail s'élève à 487 €, en prenant l'hypothèse d'un précompte professionnel de 30 %

Plus de commentaires

Aussi en Fiscalité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs