Accueil Fiscalité

Les programmes électoraux à la loupe: faut-il relever les allocations sociales au niveau du seuil de pauvreté?

La question du pouvoir d’achat se pose également pour eux, dont certains se retrouvent dans des situations précaires. Tout le monde propose de rectifier le tir.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

C’est bien beau de toucher à la fiscalité pour relever le salaire des travailleurs. Mais il y a un paquet de Belges qui vivent grâce à une allocation sociale : handicapés, pensionnés, chômeurs, jeunes au CPAS. La question du pouvoir d’achat se pose également pour eux, dont certains se retrouvent dans des situations précaires.

Sur les constats, tous les partis semblent d’accord. Pour une personne isolée, le seuil de pauvreté est établi en Belgique à 1.139 euros par mois. Or le montant minimum des allocations de chômage est de 1.052 euros par mois, soit 87 euros de moins que le seuil de pauvreté. C’est encore pire pour le revenu d’intégration, fixé à 910 euros pour un isolé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Fiscalité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs