Accueil Monde Afrique

Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa, le sauveur de l’ANC

Le président sud-africain a assuré une victoire confortable au parti au pouvoir. Mais le plus dur reste à accomplir : il devra continuer à livrer bataille pour s’imposer au sein de son parti.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Avec son grand sourire et ses blagues répétées dans les onze langues du pays, Cyril Ramaphosa a mené presque à lui seul la campagne électorale de son parti. Il est le premier, depuis Nelson Mandela en 1994, à être plus populaire que l’ANC (Congrès national africain). L’ancien mouvement de Libération a énormément souffert des « neuf années perdues », comme dit Ramaphosa, en parlant de son prédécesseur Jacob Zuma (2009-18).

Le « règne » de ce dernier a été marqué par l’explosion de la corruption, la mise en coupe réglée des institutions de l’Etat (police, Parquet, impôts, etc.), l’écroulement des sociétés publiques et la dégradation de l’économie. En avril, l’Afrique du Sud a été classée en tête, juste après le Venezuela et l’Argentine, de l’index Bloomberg des « pays misérables » dont l’économie s’est le plus détériorée depuis douze ans. Les coupures d’électricité sont ainsi de plus en plus fréquentes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs