Accueil Société

Procès de l’assassinat de Valentin: à plusieurs reprises, la victime aurait pu être sauvée

Les enquêteurs ont reconstitué ce vendredi le déroulement de la nuit du 26 au 27 mars 2017, durant laquelle Valentin Vermeesch a été torturé par cinq jeunes qu’il prenait pour ses amis.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La soirée avait commencé vers 19 heures, rue Oscar-Lelarge à Huy, dans une maison vétuste, découpée en minuscules appartements, où Belinda Donnay (22 ans), alias « Tata » (en référence au surnom de la femme d’Escobar) vivait avec son ex, petit dealer, Alexandre Hart (21 ans). Rapidement, un jeu de gages dérape et ne vise que Valentin, incité, puis forcé, à boire. A 21 h 47, la grand-mère de Valentin lui téléphone, Belinda répond et se présente à elle comme étant une certaine Victoria, qui serait avec Valentin dans une fête à Charleroi. La téléphonie montre que plus tard dans la soirée, la mère du jeune handicapé tente de le joindre, en vain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs