Faut-il supprimer les voitures de société? Notre supplément spécial élections

© Le Soir/Sylvain piraux
© Le Soir/Sylvain piraux

Aujourd’hui, il est plus avantageux pour un employeur d’offrir une voiture à son salarié que son équivalent en salaire. Tout simplement car la voiture est moins taxée. Ce qui a fait le succès de ces voitures-salaires. On ne parle pas ici des indépendants ou commerciaux qui utilisent leur voiture dans le cadre de leurs déplacements professionnels. Personne ne remet en cause la déductibilité de ce type de frais. Ce qui fait monter au créneau certains partis, c’est l’utilisation à titre privé de cette voiture dite « de société », beaucoup moins taxée que du salaire normal.

> Les partis politiques veulent-ils supprimer la voiture de société ? Quelles solutions proposent-ils ?

Mieux taxer pour mieux vivre: supplément spécial ce samedi avec «Le Soir»

Salaire, prime, loyers, investissement en Bourse… Comment un Belge est-il taxé lorsqu’il gagne 1.000 euros ? Et comment peut-il réduire ses dépenses ? Retrouvez un supplément spécial dédié au pouvoir d’achat, ce samedi 11 mai avec votre journal Le Soir ou sur Le Soir+, l’édition numérique des abonnés du Soir. Et ne manquez pas les pistes des experts pour un pouvoir d’achat mieux réparti entre citoyens.

Pouvoir d’achat : les bons filons pour réduire vos dépenses

Vous gagnez 1.000 euros. Combien vous en reste-t-il après taxation ?

Chaque euro gagné doit-il être dépensé de la même façon ?

Faut-il supprimer les voitures de société ?

Faut-il relever les allocations sociales au niveau du seuil de pauvreté ?

Faut-il faire payer les millionnaires ?

Trois experts débattent sur la fiscalité : « Le système actuel n’est ni efficace ni équitable »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous