Accueil Société

Valentin, un insoutenable calvaire

Valentin Vermeesh avait 18 ans. Il est mort après plusieurs heures de tortures et d’humiliations, lancé menotté dans la Meuse. Cinq personnes, « ses amis », sont sur le banc des accusés. Retour sur une semaine de procès.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les cinq accusés, des gosses, « les amis » de Valentin à qui l’on reproche le pire : assassinat, torture, traitement inhumain, viol sous la menace d’une arme, attentat à la pudeur, coups et blessure et menace de mort. Une circonstance aggravante est également retenue car leur victime était une personne vulnérable, souffrant d’un retard mental. Valentin Vermeesch avait 18 ans, il pensait être leur ami. Il est mort après plusieurs heures de tortures et d’humiliations, lancé dans l’eau de la Meuse avec les mains menottées dans le dos.

Alexandre Hart (21), présenté comme le meneur. Belinda Donnay (22), la « femme du leader ». Dorian Daniels (22), qui avait été le plus proche copain de la victime. Loïck Masson (23). Kilian Wilmet, le cadet du groupe, n’avait que 16 ans durant la nuit des faits. C’est lui qui les a en partie filmés, avec sa tablette.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs