Relais Mondiaux: les Belgian Cheetahs satisfaites de leur temps, mais déçues de manquer la finale A

Relais Mondiaux: les Belgian Cheetahs satisfaites de leur temps, mais déçues de manquer la finale A
Photo News

Les Belgian Cheetahs ne disputeront pas la finale A, mais la finale B, du 4x400 m féminin des Relais Mondiaux de Yokohama. Une déception, avouent-elles, alors que le (12e) temps réalisé samedi en séries, 3 : 30.69, est au contraire considéré comme une satisfaction.

Un quatuor largement rajeuni

Le quatuor féminin, rajeuni en raison des absences de valeurs sûres comme Justien Grillet, Margo Van Puyvelde et Cynthia Bolingo, blessées, avait intégré Paulien Couckuyt et Lucie Ferauge, aux côtés des routinées Camille Laus et Hanne Claes.

Camille Laus était reconnaissante envers Lucie Ferauge, elle qui a arraché puis conservé la 4e place lors du dernier tour de piste.

« Très contente de ce qu’on a réalisé ici »

« Les filles se sont livrées à 2.000 % », souligna-t-elle. « Pour leur toute première course, les nouvelles Cheetahs ont très bien tiré leur épingle du jeu. Avez-vous vu comment Lucie a conquis puis défendu cette quatrième place ? On aurait dit que sa vie en dépendait. Je suis franchement très contente de ce qu’on a réalisé ici… »

« Je vis un véritable rêve »

La benjamine des Cheetahs, Lucie Ferauge, 19 ans, affichait quand même une mine un peu contrariée. « J’étais en cinquième position », raconte-t-elle. « Et j’enrage d’avoir mis autant de temps à dépasser cette Kenyane (Gladys Musyoki, ndlr) qui faisait de l’obstruction. Après il était trop tard pour espérer aller chercher la 3e place. Mais bon, c’était quand même une super-expérience. Avoir la chance de pouvoir participer à une épreuve aussi prestigieuse en début de carrière, doit être apprécié à sa juste valeur. Je vis un véritable rêve. Mais… »

« Pour moi aussi, c’était une grande première », ajouta Paulien Couckuyt, l’autre « bleue » de l’escadron féminin belge. « J’aurai déjà un peu plus de ’bouteille’ en abordant la prochaine course. Cette finale B (dimanche midi, ndlr), on va la courir à fond. Je suis sûre qu’on peut encore faire beaucoup mieux qu’aujourd’hui… ».

Les dix premières nations de ces Relais Mondiaux (les équipes en finale A et les deux premiers de la finale B) décrochent un billet pour les championnats du monde d’athlétisme, qui se dérouleront cet automne à Doha.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous