Hockey: vers un duel retour extrêmement passionnant entre le Beerschot et le Léopold (vidéos)

Hockey: vers un duel retour extrêmement passionnant entre le Beerschot et le Léopold (vidéos)
Belga

La première manche de la finale messieurs n’aura pas été exceptionnelle au niveau de la qualité de jeu mais elle laisse entrevoir un duel retour extrêmement passionnant (2-2). Le but inscrit par Nick Catlin à 13 secondes du coup de sifflet final change la donne pour les Anversois qui ont livré une prestation peut-être moins convaincante qu’à leur habitude mais solide face à des Bruxellois bien trop maladroits sur penalty.

La partie débutait idéalement pour le Beerschot qui obtenait un stroke logique après seulement 5 minutes de jeu. Lucas Rossi ne se faisait pas prier pour transformer cette opportunité et placer son équipe au commandement de la rencontre. Le Bee jouait sans complexe et prenait le jeu à son compte dans ce premier quart d’heure.

Après une première tentative infructueuse, Kane Russell égalisait sur penalty à la 17e minute.

Les échanges étaient agréables et les deux équipes tentaient de reprendre l’avantage. Manu Brunet tirait à côté et mettait la pression sur Harry Verhoeven. A la 33e minute, un premier tir de Lewis Eaton était repoussé par le gardien anversois mais Arthur Verdussen était au rebond et donnait l’avance au Léo.

Perte d’intensité en seconde période

La seconde période perdait clairement en intensité et les deux équipes cherchaient à retrouver leurs sensations. Le 3e quart était en pauvre en occasions franches. A la 50e minute, Gaspard Baumgarten se heurtait à Verhoeven. Dans le dernier quart d’heure, le Léopold obtenait 4 p.c. mais il ne parvenait néanmoins pas à égaliser. Les Ucclois dominaient mais ils ne parvenaient pas à confirmer cet avantage au marquoir. Le Beerschot remettait le nez à la fenêtre en toute fin de partie avec beaucoup de réussite puisque la dernière tentative était la bonne avec ce but de Nick Catlin.

« Nous ne sommes pas réellement déçus même si on mérite mieux aujourd’hui, reconnaissait Arthur Verdussen. Tout se jouera demain et nous savons que nous sommes bien meilleurs lorsque l’on évolue sous pression. Ce sera le jour le plus important de notre carrière. Ils ne sont pas arrivés ici par hasard. Le score est finalement assez équitable. Il faudra marquer nos p.c. demain et surtout bien défendre. Nous devrons imposer notre structure et notre jeu. Il faudra aussi soigner nos blessés car nous avons perdu Dimitri Cuvelier et Tanguy Zimmer pendant la rencontre. Nous restons ultra serein durant la manche retour. »

« Nous savons proposer beaucoup mieux »

De son côté, John Goldberg était satisfait par le résultat mais nettement moins de la manière. « Nous savons proposer beaucoup mieux. Et il faudra le faire si nous voulons gagner demain. De cette manière, nous n’avons réellement aucune chance. Notre première période était juste satisfaisante. Je trouve que nous pouvons proposer nettement mieux et que l’on doit viser plus. C’est spécial pour le groupe de se retrouver dans cette finale. Nous avons parfois couru un peu derrière notre adversaire. Nous n’avons pas assez eu la balle aujourd’hui. C’est cela qu’il faudra corriger demain. Idem en ce qui concerne les p.c.. 0 penalty en 70 minutes, c’est insuffisant. Il y a un petit goût de trop peu après cette première manche. »

Les deux équipes se retrouveront demain midi et le vainqueur sera sacré champion de Belgique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous