Felice Mazzù après la victoire de Charleroi au Beerschot (0-3): «Maintenant, la pression est peut-être un peu sur Saint-Trond»

Felice Mazzù après la victoire de Charleroi au Beerschot (0-3): «Maintenant, la pression est peut-être un peu sur Saint-Trond»
Photo News

Content de ce qu’il a vu la semaine passée et désireux de ne pas tout bouleverser par souci de cohérence, Felice Mazzù a reconduit le onze victorieux face à Saint-Trond ce samedi dans un Kiel très peu garni.

Et le match débutait exactement de la même manière puisqu’après 3 minutes, les Zèbres avaient déjà fait le plus dur en ouvrant le score par l’entremise de Dessoleil, qui reprenait astucieusement un corner très bien botté par Bruno. « On appréhendait un peu ce match, mais on a eu la chance de vite marquer puis de faire une très bonne première période », expliquait Felice Mazzù.

Deux assists pour Bruno

Le Sporting carolo ne se contentait pas de cette ouverture du score et gardait la maîtrise d’un ballon qui semblait brûler les pieds de bien faibles Anversois, à l’image d’un Mboko totalement passé à côté de son sujet. Sur une perte de balle de sa part, Bruno était tout proche de son deuxième assist, mais la belle frappe d’Osimhen n’était pas cadrée. Ce même duo allait toutefois se mettre en évidence à la 25e quand Charleroi doublait la mise sur son deuxième corner. À l’assist, toujours Bruno et à la conclusion Osimhen, qui profitait du laxisme des joueurs locaux pour faire 0-2. « Parfois, on prépare des choses et ça ne marche pas et là, sans avoir préparé grand-chose, on marque deux fois sur corner. Mais ça dépend évidemment du tireur. »

Totalement dépassé au Mambourg il y a trois semaines, le Beerschot a été encore moins bon ce samedi et si Charleroi l’avait voulu, il aurait probablement inscrit au moins cinq buts. Mais à cause d’un penalty raté par Osimhen puis d’une gestion de la fin du match en vue des échéances, le Beerschot a pu limiter la casse.

En toute fin de match, Niane profitait d’une nouvelle bévue défensive pour inscrire son premier but en déplacement et fixer le score à 0-3 au terme d’une promenade de santé.

Le Sporting a donc confirmé son leadership et peut attendre sereinement le match de Saint-Trond ce dimanche soir contre Eupen. La pression est désormais revenue sur les Trudonnaires. « Marc Brys disait la semaine dernière que la pression était sur Charleroi. Là, elle est peut-être un peu sur Saint-Trond, mais c’est le jeu. Cependant, je ne pense pas que Saint-Trond perdra des points contre Eupen. La situation devrait donc rester la même qu’avant ce week-end », concluait le T1 carolo.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous