Thierry Neuville victime d’un crash au Chili: «L’impact a été très violent», témoigne le pilote

Un peu plus de 5 heures après le terrible crash qu’il a subi au rallye du Chili, samedi après-midi, Thierry Neuville est apparu au parc de service de Concepcion en s’appuyant sur des béquilles. Visiblement secoué, mais également déterminé à montrer qu’il allait bien, le pilote Hyundai s’est confié au micro de wrc.com.

Neuville avec des béquilles : « Juste une douleur à la jambe gauche »

« Je vais bien  », dit-il dans un sourire. « Si je m’aide de béquilles et que j’ai fait un passage à l’hôpital, c’est parce que juste après l’accident, j’avais une forte douleur et je saignais à la jambe gauche. J’ai fait un passage à l’hôpital où on m’a confirmé que je n’avais rien de grave. Je m’aide de ces béquilles, mais tout va bien donc. »

« On avait noté ce virage à fond »

Sur les circonstances de l’accident, notre compatriote n’avait pas grand-chose à dire : « Comme le montrent les images, nous avons abordé un virage en sommet un peu trop vite. La note était à fond. La voiture est partie en travers, et quand elle s’est embarquée dans le bas-côté, je l’ai perdue, et elle est partie en tonneaux, il n’y avait rien à faire. L’impact a été très violent, sans doute l’un des plus gros de ma carrière. La voiture n’est plus très belle, mais elle a joué son rôle, comme les éléments de sécurité qui ont absorbé les chocs. C’est bien ! Car si les images sont impressionnantes de l’extérieur, c’est encore plus impressionnant vu de l’intérieur. »

Gilsoul : « Une spéciale reconnue dans le brouillard »

De son côté, Nicolas Gilsoul confirmait qu’il avait été très secoué, et se plaignait d’une douleur au coude droit, qui a sans doute percuté l’arceau lors des chocs, ainsi qu’à une cheville, sans doute écrasée sur le repose-pied avec force ! « Mais tout va bien », souriait le Liégeois. « Le virage était légèrement surnoté, comme on pouvait le redouter sur un nouveau rallye, d’autant que cette spéciale faisait partie de celles reconnues dans le brouillard. »

« On ne devra sans doute pas ouvrir au Portugal »

Thierry Neuville concluait en affirmant qu’il attendait désormais le prochain rallye (Portugal, début juin) avec impatience ! « Il y a de fortes chances que l’on ne soit plus en tête du championnat dimanche soir, ce qui veut dire que nous n’aurons pas à ouvrir la route au Portugal, où la voiture devrait être bien, et moi aussi, puisque nous y avons gagné l’an dernier », poursuivait le gars de Saint-Vith. « La semaine prochaine, je serai déjà en essais en vue de ce prochain rallye. Je suis impatient d’y être  ! »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous