Hockey: le Léopold remporte son 28e titre de champion de Belgique en s’imposant face au Beerschot (vidéos)

©Belga
©Belga

Le Léopold a décroché ce dimanche le 28e titre de son histoire en s’imposant 3-4 face au Beerschot dans la deuxième manche de la finale des playoffs de hockey sur gazon.

Après une première manche indécise qui s’était décidée dans les dernières secondes grâce à une égalisation à six secondes du terme du Beerschot (NDLR : 2-2), la manche retour de la finale messieurs entre le Léopold Uccle et le Beerschot promettait d’être tout aussi serrée ce dimanche. Septante minutes pour écrire l’histoire pour les deux clubs dans une compétition dominée ces dix dernières saisons par le Watducks et le Dragons.

Rapidement, on comprenait que le Léo avait les moyens de prendre le match à son compte, mais c’est bien le Beerschot qui ouvrait la marque grâce à Thomas Carson. Malgré un nombre incalculable d’offensives, les Anversois bouclaient le premier quart aux commandes (1-0).

La pression du Léo s’intensifiait alors et Arthur Verdussen concluait enfin une occasion bruxelloise (1-1), pour remettre les deux formations à égalité.

Le troisième quart allait confirmer une chose : les Ucclois étaient les plus solides et n’avaient qu’à ajuster leurs frappes dans le cercle pour prendre le dessus sur le Bee. Pourtant, c’est bien Verhoeven qui redonnait l’avantage aux Anversois avant que Kane Russel, sur p.c n’égalise (2-2) avant un nouveau but sur p.c des Ucclois via Lewis Eaton (2-3).

Un avantage à l’issue du troisième quart que les Rouge et Blanc n’allaient plus laisser filer entre leurs mains, notamment grâce au 2e but inscrit par Kane Russell, cette fois-ci sur stroke (2-4). Un but qui avait le don de réveiller les Anversois qui réduisait la marque sur un p.c transformé par Thomas Carson (3-4).

Les Mauves lançant toutes leurs forces dans la bataille, les Bruxellois devaient faire le dos rond devant leur cercle pour conserver leur avantage alors que le staff anversois décidait de jouer les trois dernières minutes sans gardien et avec un joker dans le jeu.

Au terme de ce quatrième quart plus nerveux, le Léo pouvait exulter et soulever le 28e titre de son histoire, 14 ans après le dernier décroché en 2005.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous