Playoffs 1: Anderlecht ne prend qu’un point sur le terrain de l’Antwerp, et laisse du champ au Standard (1-1)

Playoffs 1: Anderlecht ne prend qu’un point sur le terrain de l’Antwerp, et laisse du champ au Standard (1-1)
PhotoNews

Anderlecht a enfin réussi à gagner, le week-end dernier. Contre leur meilleur ennemi, le Standard, les coéquipiers de Sven Kums ont fait preuve de solidarité, pour s’imposer 2-1. Pourtant, ils avaient été réduits à 10 au bout d’une dizaine de minutes, suite à l’exclusion de Sebastiaan Bornauw.

Ce dimanche, les Mauves cherchaient à se lancer définitivement dans ces Playoffs 1, en remportant un deuxième succès consécutif, pour continuer à croire à la 4eme place, encore à portée de main. Mais l’Antwerp, 3eme, est très solide, surtout à domicile. La tâche ne s’annonçait pas aisée.

À la 5eme minute, à l’affût suite à une frappe manquée de Najar, Ivan Santini est parvenu à tromper Sinan Bolat, à bout portant. Les Mauves étaient parfaitement lancés.

Les Anversois ont éprouvé des difficultés à se montrer dangereux, dans cette première mi-temps, face à des Anderlechtois qui ont géré leur avance. Juste avant la pause, Refaelov s’est écroulé dans la surface. Mais l’arbitre n’a pas bronché.

Au retour des vestiaires, Didier Lamkel Zé a permis à l’Antwerp d’égaliser, en reprenant un centre que personne n’avait réussi à dégager (48eme). Tout était alors à refaire pour Anderlecht.

En difficulté pendant une vingtaine de minutes face aux assauts adverses, les hommes de Karim Belhocine ont ensuite redressé la barre, et ont repris la possession du ballon.

À la 85eme minute, Ivan Santini a bien failli donner la victoire aux Mauves, en coupant un centre à terre de Yari Verschaeren. Mais sa tentative est passée au dessus.

Finalement, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité (1-1). Néanmoins, Anderlecht, qui a perdu son capitaine Sven Kums sur blessure dans les derniers instants, n’a pas fait une très bonne affaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’ambassadeur de la jouissance se révèle surtout un être dévoré d’angoisses.

    Fellini, un gamin de cent ans

  2. Image=d-20170728-3G1Y2T_high

    Comment bien choisir son assurance hospitalisation

  3. PHOTONEWS_10839017-134

    Open d’Australie: qui sera le Joker de Melbourne?

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite