Accueil Élections européennes 2019

Lettre d’Europe: la crise des migrants et le mythe de l’invasion à l’épreuve des faits

L’écrivain et journaliste italien, Roberto Saviano, explique comment la crise des migrants agit en paratonnerre pour une Europe démographiquement vieille, qui refuse de regarder la réalité en face et préfère alimenter ses peurs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Pour chaque gouvernement, la gestion de l’immigration est un peu comme un banc d’essai : échouer sur ce point, c’est échouer partout ailleurs. Au sein de l’Union européenne, sur plus de 500 millions d’habitants, seulement 7 % sont des immigrés. Cela signifie que 93 % de la population est autochtone. Le choix de la traversée clandestine de la mer est lié à une décision politique, celle de bloquer toutes les possibilités d’octroi de visas de travail européens aux pays africains. Mais bloquer les accès légaux revient à ouvrir des dizaines d’accès illégaux. « Nous sommes une maison de repos qui fait face à un jardin d’enfants », c’est ainsi qu’Emma Bonino a défini l’Europe par rapport à l’Afrique. Les gouvernements européens ont souvent rejeté cette analyse, car elle suggère que le « monde riche » doit se tourner vers le « monde pauvre » pour obtenir de la main-d’œuvre à bas coût, et c’est précisément là que se crée le court-circuit.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 13 mai 2019, 19:40

    Les "incidents" de Schaerbeek laissent présager de ce que l'immigration actuelle réserve à notre pays

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, lundi 13 mai 2019, 18:12

    Par rapport aux immigrations précédentes. Celle ci pose un problème de civilisations, de culture et de visions politiques et religieuses. Ce que l'Europe n'a jamais connu. C'est une immigration qui peut s'apparenter à une tentative de conquête et est vécue comme telle.

  • Posté par GODFROID Thierry, lundi 13 mai 2019, 16:54

    Pourquoi ces pseudo-journalistes doivent-ils mentir pour faire passer leurs idées nauséabondes ? Deux exemples flagrants. Les immigrés ne menaceraient pas la stabilité sociale et démocratique ? Ces pseudo-journalistes ont-ils entendu parler des attentats du 22 mars et des "accommodements raisonnables" qui sont à l'opposé de nos valeurs ? Il n'y aurait qu'un million de réfugiés qui auraient réussi à rejoindre l'Europe ? Angela Merkel en a accueilli officiellement 1,5 million, rien qu'en 2015-2016. Bref, la presse "no border" essaie désespérément de faire passer ses fake news. Et cela marche sur les débiles gauchistes qui ne vivent que de l'assistanat des gens qui travaillent ...

  • Posté par delpierre bernard, lundi 13 mai 2019, 10:59

    Comme d'habitude , la présentation fataliste de la maison de repos "Europe" face au jardin d'enfants "Afrique" élude la réalité que les. immigrants sont dans la toute grande majorité incultes ou à tout le moins incapables de remplir les postes vacants et donc de soutenir par leur contribution financière le système social européen. Et bien entendu aucune réflexion sur l'incompatibilité entre la culture islamique et le mode de pensée de la plupart des autochtones, alors que la prétendue minorité immigrée (en majorité d'Afrique musulmane) entraînera à échéance prochaine la confirmation de notre soumission fort bien décrite par Houellebecq ou une guerre civile dont les émeutes dans les cités françaises ne sont que les prémisses...

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 13 mai 2019, 10:32

    Chiffres faux et orientés comme d habitude, l Europe ne veut pas d une population de remplacement noire et/ou musulmane qui veulent imposer leurs manières de vivre quand on voit la misère dans ces pays gouvernés par la charia et les tyrans et dire qu il y a 7% est se moquer des gens ,il n est pas un transport en commun qui ne soit pas rempli à beaucoup plus de 70 % d africains et/ou de voilées, pareil dans toutes les rues de Bruxelles excepté dans toutes ces communes qui disaient la semaine passée dans un sondage être ouvertes à l accueil des migrants mais qui n en n ont pas alors faut arrêter ces mensonges et ces tentatives de manipulations

Plus de commentaires

Aussi en Élections européennes 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs