Camille Laus aux Mondiaux de relais: «On s’entraîne chaque jour pour vivre pareilles émotions»

belga
belga

Dernière relayeuse belge, Camille Laus a reçu le bâton en 4e position et a arraché la 2e place de justesse. « J’aime ce genre de courses. C’est pour vivre de pareilles émotions qu’on s’entraîne chaque jour », a déclaré l’athlète.

« Je l’ai vue partir et j’ai su que ça serait bon. Ce sprint était incroyable », a dit Pauline Couckuyt à propos de la course de Laus. « J’espérais que les autres craqueraient dans le sprint et c’est ce qui est arrivé », poursuit Camille Laus. « C’est boostant de pouvoir revenir comme ça, j’aime ce genre de courses ».

Les Belgian Cheetahs ont changé de stratégie par rapport à samedi. Première à s’élancer en séries, Camille Laus a cette fois franchi la ligne d’arrivée. « Nous voulions avoir Camille en dernier car elle a un très bon sprint final », explique Hanne Claes. « C’est une décision de notre coach Carole Bam », dit Camille Laus. « Ça me va, car je suis assez rapide dans la dernière ligne droite ».

Quatrième relayeuse samedi, Paulien Couckuyt a cette fois été 2e à saisir le témoin. « J’étais plus stressée. Le moment le plus délicat, c’est quand il faut se glisser entre les autres après 100 mètres. Je suis partie très vite, mais j’ai passé le témoin en 3e position, derrière la Néerlandaise et l’Allemande ».

L’objectif, pour les trois relais belges présents à Yokohama, était d’abord de se qualifier pour les Mondiaux d’athlétisme de Doha. Les Belgian Tornados et le relais mixte ont atteint cet objectif samedi, les Belgian Cheetahs dimanche en prenant la 2e place de la finale B. « C’est génial de se fixer un objectif et de l’atteindre », dit Paulien Couckuyt.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous