Marche contre les violences à Anvers: les organisatrices espèrent avoir envoyé «un signal clair»

Plus de 15.000 personnes ont défilé dans les rues d’Anvers ce dimanche © Belga
Plus de 15.000 personnes ont défilé dans les rues d’Anvers ce dimanche © Belga

Plus de 15.000 personnes se sont mobilisées à Anvers ce dimanche, pour la marche silencieuse contre les violences sexuelles et toutes les autres formes de violence, organisée après la mort de Julie Van Espen. Âgée de 23 ans, Julie, étudiante originaire de Schilde, avait été tuée par un violeur récidiviste en aveux.

Selon une estimation de la police revue à la hausse, quelque 15.000 personnes étaient présentes à Anvers. La marche s’est élancée vers 14h de la Koningin Astridplein et devait parcourir une partie du centre-ville d’Anvers pour se terminer sur la Steenplein, où un moment de recueillement est prévu pour toutes les victimes de violences.

Meurtre de Julie Van Espen: 10.000 personnes à Anvers pour une marche blanche

« Nous espérons que cette marche sera un signal clair au politique de ne plus ignorer les violences sexuelles », a déclaré l’une des trois amies organisatrices de la marche silencieuse.

Une minute de silence pour la mémoire de Julie

La manifestation silencieuse s’est terminée vers 15h dans le centre d’Anvers, avec un moment de recueillement en hommage aux victimes de violences, et plus particulièrement en hommage à Julie Van Espen, cette étudiante de 23 ans tuée le week-end dernier par un violeur récidiviste en aveux. Une minute de silence a été observée en la mémoire de Julie.

« Nous voulons remercier les victimes de nous avoir donné la possibilité de faire entendre leur voix. Et nous voulons vous remercier d’avoir donné un visage, avec cette marche, aux victimes de violences sexuelles. Merci », a déclaré une autre organisatrice de la marche.

Les trois amies à l’initiative de la marche ont été chaudement applaudies par la foule.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous