Elections 2019: «Non, nous ne négocierons pas avec la N-VA», affirme Paul Magnette

© Le Soir
© Le Soir

Le porte-parole du PS pour la campagne électorale, Paul Magnette, a assuré dimanche que son parti ne voulait pas se lancer dans des discussions avec la N-VA après le 26 mai.

« L’axe PS-N-VA est bel et bien de retour », réagit Charles Michel aux propos de Jan Jambon

M. Magnette ne pose pas de « veto » à l’égard de la N-VA, a-t-il d’abord expliqué sur le plateau du « Zevende Dag » (VRT). Mais socialistes francophones et nationalistes flamands ont discuté pendant des mois, en vain, en 2010 et 2011 pour tenter d’aboutir à une réforme de l’Etat, a-t-il rappelé. Les seconds ont fini par renoncer à participer aux négociations qui ont mené à la 6e réforme de l’Etat sous la législature précédente.

« Pas de confédéralisme »

« Non, nous ne négocierons pas avec la N-VA. Nous ne voulons pas parler de confédéralisme et nous ne voulons pas perdre de temps », a précisé M. Magnette sur Twitter, interpellé par une journaliste flamande.

Jan Jambon affirme être ouvert au PS « s’ils laissent tomber beaucoup de leurs revendications »

L’une des réalisations de cette réforme de l’Etat est la révision de la loi de financement qui doit mener à une plus grande responsabilisation des entités fédérées.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous