Accueil Société

«Assez!» : la colère froide des 15.000 manifestants à Anvers après le meurtre de Julie Van Espen

Grande manifestation contre les violences faites aux femmes, ce dimanche à Anvers. Une colère froide émanait du cortège silencieux de 15.000 personnes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

La semaine dernière, Julie Van Espen devait rejoindre des amis à Anvers lorsqu’elle a été tuée sur le chemin par un homme qui voulait la violer. Symboliquement, 15.000 « amis » ont marché ce dimanche dans les rues de la ville portuaire en sa mémoire. Mais aussi pour dire « assez » des violences faites aux femmes.

Quelques jours après une veillée le long du canal Albert, qui avait réuni plus de 1.500 personnes en souvenir de l’étudiante de 23 ans, la marche de dimanche à Anvers a été moins teintée d’émotions brutes. À l’exception d’une jeune femme habillée en noir qui n’aura pu répondre à nos questions, étouffant un sanglot, la plupart des manifestants montraient une colère sourde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vandersleyen Thomas, lundi 13 mai 2019, 10:32

    Si meme le tribunal n'a pas toutes les données, il y a un gros problème… Et dans la rubrique "ce n'est pas de notre faute si", on frise aussi le ridicule: faudrait aussi commencer à prendre ses responsabilités chez les Juges.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs